Contacts Région et sections Agenda Programme Accueil

Un signal envoyé par les locataires vaudois

Aujourd’hui, la population vaudoise a donné un signal clair pour davantage de logements abordables et une meilleure protection des locataires. Bien que rejetée au niveau suisse, l’initiative ASLOCA a démontré l’urgence de trouver des solutions politiques aux maux du marché du logement. L’acceptation de l’initiative par les cantons de l’arc lémanique, fortement touché par la crise du logement depuis des années, est un appel à l’action pour une mise en œuvre conséquente et le renforcement des dispositions légales existantes.
« Nous voyons aujourd’hui un consensus lémanique fort autour de la nécessité de mettre un terme à la hausse des loyers qui continue de gangrener le marché du logement locatif. Le OUI en faveur de l’initiative ASLOCA dans le canton de Vaud, porté par les villes mais également des plus petites communes, est un appel très clair aux collectivités publiques d’œuvrer davantage à la mise à disposition de logements abordables, d’utiliser leur marge de manœuvre légale pour agir sur le niveau des loyers et de renforcer les droits des locataires », précise Pierre Dessemontet, vice-président du PS vaudois. « Le canton de Vaud est un des rares cantons à avoir une législation forte en faveur des locataires. La loi sur la préservation et la promotion du parc locatif (LPPPL) doit faire l’objet d’une mise en œuvre encore plus conséquente. Les votant-e-s vaudois-es ont envoyé aujourd’hui un message clair aux autorités. Le Parti socialiste espère qu’il sera entendu et qu’il sera désormais plus facile de dégager des majorités pour réguler davantage le marché locatif et protéger les locataires », conclut-il.